Le Célèbre tapis dit d' Ardabile, une merveille du 16ème siècle

  • LE SOMPTUEUX TAPIS D' ARDABIL

    Au XVIe siècle, sous la protection des souverains, l'art du tapis persan s'est développé en Iran et en Inde, aussi bien sur le plan technique qu'artistique, dans ce qu'on appelle les manufactures de cour. C'est de cette époque que date le splendide tapis persan qui est le plus connu au monde : le tapis Persan d'Ardabil, qui se trouve au Victoria and Albert Museum de Londres. Mesurant 534 x 1 152 cm, il a probablement été fabriqué par Maqsud (Maksoud), dans la ville de Keshan en Perse. Ce tapis persan est daté de l'an 946 selon le calendrier musulman, ce qui correspond à l'année 1539 de notre ère, et il aura fallu trois années à cinq tisserands pour réaliser ce tapis persan qui avait été commandé par le Shah Tahmasp pour la mosquée de Sheikh Safi. Il y avait à l'origine deux tapis, mais l'un a été decoupé pour réparer l'autre. Celui qui est le mieux conservé se trouve désormais au Victoria and Albert Museum de Londres. Les restes de l'autre sont aux Etats-Unis, au Los Angeles County Museum. Le tapis persan d'Ardabil a été confectionné en utilisant le nœud persan, son velours est en laine, la chaîne et la trame sont en soie. Sa densité est de 518 000 nœuds par mètre carré. Le tapis a été vendu au XIXe siècle pour financer les réparations de la grande mosquée d'Ardabil dans le nord de la Perse.